Saturday, 29 September 2012

Liberté (naming ceremony)

Ibrahim Honjo photo, Sasamat Lake
















let your era begin
is it not distressing to you
that a human being is a target
that a human being is
the target of another human being

~ Ibrahim Honjo, from his book
       Liberté
On my schoolboy copybook
On my desks and the trees
On the sand of the snow
I write thy name

On every page I have read
On each blank page
Stone, blood, paper or ashes
I write thy name

On the gilded pictures
On the warriors weapons
On the King’s crown
I write thy name

On the jungle and barren land
On the nests, on broom shrubs
On the echo of my childhood
I write thy name

On each breath of dawn
On the sea, on the ships
On the demented mountain
I write thy name

On the foam of clouds
On the sweat of the storm
On the pouring tasteless rain
I write thy name

On the awakening paths
On the unfolding roads
On the crowded squares
I write thy name

On the switched on lamp
On the switched off lamp
On my collected motives
I write thy name

On my lairs in ruins
On my destroyed lighthouses
On the walls of my boredom
I write thy name

On recovered health
On vanished danger
On hope without memory
I write thy name

And by the power of one word
I begin my life again
I was born to know thee
To name thee

Liberté 

~Paul Eluard, in Poésies et vérités, 1942
~ Jacqueline Maire translation~

Sur mes cahiers d'écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable de neige
J'écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J'écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J'écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l'écho de mon enfance
J'écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J'écris ton nom

Sur tous mes chiffons d'azur
Sur l'étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J'écris ton nom

Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom

Sur chaque bouffées d'aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J'écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs 
Sur la vérité physique
J'écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J'écris ton nom

Sur la lampe qui s'allume
Sur la lampe qui s'éteint
Sur mes raisons réunies
J'écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J'écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J'écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J'écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J'écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attendries
Bien au-dessus du silence
J'écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J'écris ton nom

Sur l'absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J'écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l'espoir sans souvenir
J'écris ton nom

Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté



World Poetry Richmond shared a multilingual tapestry of Paul Eluard's "Liberté" today~ first the French original, then in English translation, then (the tapestry) stanza by stanza through a kaliedoscope of languages, Nepali and German, Korean and Serbo-Croatian, and many more, a dozen poets presenting in almost as many languages.

One of the many performers was Ibrahim Honjo, whose newest poetry book I dipped into during the coffee break. Photo and poem excerpt from his website, Honjo's Poetry & Art.



No comments: